Le Reiki est-il sectaire ?

Quand on m’a proposé de me faire rencontrer un Maître Reiki pour m’initier, c’est évidemment une des questions qui m’est venue à l’esprit et ce, d’autant plus que depuis tout jeune, j’ai toujours été intéressé par ce thème et plus généralement par tout se qui se rapporte à la manipulation idéologique.

Ce point était donc pour moi déterminant. Une approche tirée de mes lectures et de mon expérience du Reiki vous permettra de mieux apprécier ce qu’il en est.

Qu’est-ce-qu’une secte ?

Donner une définition de ce qu’est une secte est un exercice relativement compliqué car cela fait appel à des notions juridiques, sociologiques… ainsi qu’à des faisceaux d’indices relatifs à des agissements et comportements portant atteinte aux droits de l’homme, à la dignité et à la liberté de la personne.

Une étude étymologique montre que le terme « secte » est apparu aux alentours des XIII - XIVèmes siècles et qu'il peut être rattaché à deux racines latines : l'une le rattachant au verbe suivre, l'autre au verbe couper.

Pour le dictionnaire Littré, pour qui la secte est « l'ensemble des personnes qui font profession d'une même doctrine » ou « qui suivent une opinion accusée d'hérésie ou d'erreur ». Le dictionnaire Robert distingue quant à lui entre les personnes « qui ont la même doctrine au sein d'une religion » et celles qui « professent une même doctrine ».

Les deux origines supposées de la notion induisent, simultanément ou alternativement, les deux idées de croyance commune et/ou de rupture par rapport à une croyance antérieure.

La sociologie fournit quant à elle une définition de la secte par opposition à celle d'Eglise. C'est ainsi que Max Weber (1864-1920) a procédé pour préciser ces deux notions l'une par rapport à l'autre : pour lui l'Eglise est une institution de salut qui privilégie l'extension de son influence, alors que la secte est un groupe contractuel qui met l'accent sur l'intensité de la vie de ses membres.

Ernst Troeltsh (1865-1923) a poursuivi l’œuvre de Weber et souligné que l'Eglise est prête, pour étendre son audience, à s'adapter à la société, à passer des compromis avec les États. La secte, au contraire, se situe en retrait par rapport à la société globale et tend à refuser tout lien avec elle, et même tout dialogue. Elle a une attitude identique à l'égard des autres religions, de sorte qu'en ce sens l’œcuménisme pourrait servir de critère pour distinguer Eglise et secte.

Le terme «  sectaire »,  est empreint d'une forte connotation péjorative. Le débat sur les « sectes dangereuses » ou les « dérives sectaires » a encore accentué l'aspect péjoratif du concept.

La Commission d’enquête parlementaire sur les sectes de 1995 a constaté dans son rapport (rapport n° 2468 du 22 Décembre 1995) la difficulté à définir la notion de secte. De fait,  parmi les indices permettant de supposer l'éventuelle réalité de soupçons conduisant à qualifier de secte un mouvement se présentant comme religieux, elle a retenu, faisant siens les critères utilisés par les Renseignements généraux dans les analyses du phénomène sectaire auxquelles procède ce service et qui ont été portées à la connaissance de la Commission :

  • la déstabilisation mentale ;
  • le caractère exorbitant des exigences financières ;
  • la rupture induite avec l'environnement d'origine ;
  • les atteintes à l'intégrité physique ;
  • l'embrigadement des enfants ;
  • le discours plus ou moins anti-social;
  • les troubles à l'ordre public ;
  • l'importance des démêlés judiciaires ;
  • l'éventuel détournement des circuits économiques traditionnels ;
  • les tentatives d'infiltration des pouvoirs publics.

L’ADFI (Association de Défense des Familles et des Individus) complète cette définition et recentre celle-ci sur les atteintes aux libertés individuelles (ADFI Aquitaine – Extrait du « Guide Prévention Santé – Sud Ouest / CIJA » - supplément au journal n° 15369, mars 1994).

Une secte est un groupe dans lequel on pratique :

 - une manipulation mentale qui entraîne : endoctrinement, contrôle de la pensée, viol psychique.
 - une destruction de la personne sur un plan :

  • physique : alimentation carencée, manque de sommeil, travail intensif ;
  • psychique : altération de la personnalité, du comportement et de l'esprit critique ;
  • intellectuel : rétrécissement des champs de connaissances extérieures à la secte ;
  • relationnel : régression des capacités de communication ;
  • sociale : animosité totale envers le système global de la société.

- une destruction de la famille : critiques, attaques, injures, calomnies. Éloignement, rupture de la relation parents/enfants. Séparations, divorces.

-  une destruction de la société : soit en empêchant les adeptes de participer à la vie sociale et culturelle de leur pays. Soit en demandant à des adeptes d'infiltrer tous les réseaux de la vie économique, politique.

Avec à la base : une escroquerie intellectuelle, morale et financière.

Qu’en est-il du Reiki ?

Plus que jamais, l’homme du XXème siècle aspire à se retrouver lui-même dans la pleine harmonie de son corps de son affectivité, de son intelligence, développer son plein potentiel humain, goûter le bonheur de vivre et d’exister « en soi-même », avec les autres et en communion avec la nature.

Ainsi les problèmes de santé offrent un excellent créneau aux sectes à l’heure où l’attraction des nouvelles médecines, douces ou parallèles, situe différemment la médecine traditionnelle.

En ce qui concerne le Reiki, voici ce qu’en disent les sources déjà citées :

En 1995, la commission parlementaire ne fait aucune mention du Reiki, et ne le classe donc pas parmi les sectes.

- L' "Union Nationale des Associations de Défense des Familles et de l'Individu" (UNADFI) ne classe pas non plus, à ce jour, le Reiki parmi les sectes.

- En 1999, le rapport de la commission d'enquête de l'Assemblée Nationale sur les sectes fait état d'un certain groupe sectaire, "reconverti dans la formation professionnelle", et utilisant des formations sous intitulé de "Reiki". Cela ne permet pas d'accuser le Reiki d'être une secte, mais donne un exemple d'utilisation de formations en Reiki par une secte avérée.

Si je peux résumer et commenter certains critères déterminants, mon expérience personnelle du Reiki m’a permis de constater, qu’à la différence d’une secte, il n’y a pas dans le Reiki :

D’endoctrinement à une quelconque pensée unique ou de socle religieux : il s’agit bien d’une méthode naturelle de soins qui ne repose sur aucune adhésion préalable à une croyance quelconque. Je reste libre de croire, penser et dire ce que je veux, d’avoir mes propres convictions ;

De soumission à une autorité quelle qu’elle soit (organisation, gourou…) : j‘ai été initié individuellement par deux Maîtres Reiki après les avoir rencontrés pour échanger sur ce thème. Je n’ai été inscrit ni affilié à aucune organisation ou structure ;

A effectuer le moindre recrutement ou recherche de clients pour mes Maîtres ;

De compte à rendre à mes Maîtres : au contraire, elles assurent un suivi, mais c’est en général moi qui les contacte au gré de mes besoins et questionnements ;

De modification de mon mode de vie : vêtements, nourriture, pratiques religieuses, habitat, métier, statut familial.. Je reste totalement libre et indépendant quant à mes choix de vie. Les seuls changements opérés seraient à mon initiative. Il n’existe pas de mode vie « Reiki » ;

- De caractère exorbitant des exigences financières : j’ai réglé mes initiations jusqu'à la Maîtrise avec deux Maîtres différents, mais aucune contribution financière en espèces ou sous forme de travail et aucun autre engagement personnel ne m’ont été demandés.

En conclusion, je comprends et partage les inquiétudes ou méfiances de certains vis-à-vis du Reiki. Il convient donc, pour celui qui veut être initié au Reiki, d’agir avec vigilance et discernement dans le choix de son « Maître Reiki ». Il serait dommage que des préjugés freinent la découverte de cette méthode naturelle de soin.

Vous souhaitez offrir un Cadeau original et bénéfique à une personne que vous appréciez ?

Faites-lui plaisir en lui offrant une séance à la fois relaxante et énergétisante...

.... Elle ne pourra que vous en remercier

Un Cadeau Utile , Original et Bénéfique : la "Séance Découverte"

Carte cadeau 1

 

C'est votre mois anniversaire ?

« Il est prouvé que fêter les anniversaires est bon pour la santé.

Les statistiques montrent que les personnes qui en fêtent le plus deviennent les plus vieilles."

Den Hartog

Zen anniversaire

Passez un anniversaire relaxé(e), zen et plein d'énergie...

Pour cette occasion profitez de séances complètes tout le mois à tarif réduit !

 

Tous les renseignements dans l'onglet "Tarifs/Offres"